Vous êtes ici -> OrientationPedagogique
PagePrincipale :: DerniersChangements :: PlanDuSiteHtml :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-3-227-233-6.compute-1.amazonaws.com

Liste des 1666 Pages
Nous contacter


Recherche

Heure actuelle
Genève, Suisse


un fabuleux Journal de bord de l'enseignant



Ressources Logiciels


Part ordre alphabétique

Par thématique



L'école


Ressources Disciplines


Pratique en classe


Nos projets


Autres Ressources


Etudes


Wiki Aide


Médias Divers

Météo régionale
MeteoDuJour






    









Retour vers CoRinne et VeRo >> TravauxEnCours >> ActivitesPourLeCeij >> ProjetNouveau



"Les enfants devraient être formés au primaire avec “la démarche de construction des savoirs”, laquelle repose sur une analyse cohérente dont les fondements psycho-cognitifs sont validés par les recherches universitaires :

Piaget a ouvert les portes (le constructivisme : théorie de l’apprentissage) et lancé toute une ligne de recherches qui se sont enrichies mutuellement (même s’il a été enrichi et complété avec le socioconstructiviste, l’impact de la psychanalyse, Brunner et Wigostsky)
Je n’irai pas trop dans les détails volontairement…… mais actuellement, je m’appuie sur :

  • les positions de Piaget qui postulent qu’apprendre c’est agir À LA FOIS avec les mains ET la tête
Ce que l’enfant va apprendre, dépend de son âge…… lequel conditionne sa maturation mentale. On apprend dont différemment à chaque âge…… même si les démarches fondatrices se ressemblent.
(celles de Brunner et Wigostky s’attachent surtout au rôle du maître en classe)

  • à la maternelle, l’enfant voit se développer sa “fonction symbolique” (ne ne pas confondre avec l’imagination…… qui est sur un autre terrain mais procède aussi de l’apprentissage). Celle-ci a pour fonction de lui permettre de “DONNER DU SENS À SES ACTIONS” … D’Où L’IMITATION ET LE JEU (DIT SYMBOLIQUE) qui guide l’enfant de 2 à 5 ans.-> à la maternelle on “joue à imiter, faire pareil………etc……” = on “construit ses premières représentations mentales”. L’école ajoute une initiation au “dessin d’observation” (en deux dimensions) = autre façon de représenter le monde (écrit et icônes…… dessins). La maternelle a pour objectif de permettre à l’enfant d’entrer dans le monde de la représentation (en général) à partir de l’objet de précoccupation : le monde environnant.

  • en cycle 2 : début de la pensée logique à partir des opérations concrètes (voir le Que sais-je de Piaget : “la psychologie de l’enfant”) vers la construction des concepts notionnels. L’enfant construit les premiers concepts (masse ,longueur, eau, air……cf le programme de cycle 2) et les premiers outils logiques (schémas, graphique, tableau à double entrée par des activités de classement : ex : flotte/coule, qu’est-ce qui flotte/qu’est-ce qui coule ?, transparent/opaque, dur/mou; etc……) à l’aide de comparaison, classements, etc……
Pour cela : il faut avoir absolument un questionnement de départ (ex : flotte/coule, qu’est-ce qui flotte/qu’est-ce qui coule ?), et laisser l’enfant procéder au tâtonnement (expérimental) pour tenter de répondre et donner des solutions……(cf les démarches connues dans la Map) …… mises en commun des groupes et conclusions…… qui énoncent les vérités proposées : CETTE DÉMARCHE SUIT LE FONCTIONNEMENT NATUREL DE LA PENSÉE et l’histoire des sciences étudiée par Piaget “Psychogenèse et histoire des sciences”) le confirme pour les sciences expérimentales.

  • en cycle 3 : la pensée se complexifie et s’oriente vers l’étude des relations logiques (ou concepts relationnels). On entre dans la démarche dite “expérimentale” et/ou la démarche scientifique. (les étapes de cette démarche sont décrits partout…… cf mon ouvrage
Mais il va sans dire que la démarche précédente (cycle 2) vaut encore pour les concepts plus élaborés tels, l’énergie……le volume…… ou concepts multidimensionnels.

J’en reste là de mes explications… en espérant avoir convaincu que “qui peut le plus peut le moins” : l’enfant qui maîtrise les démarches de pensée s’adaptera sans mal à une pédagogie simpliste de la transmission de savoir…(il suffit de mémoriser…… !!! or ce qui est difficile c’est de comprendre)… simplement il s’ennuiera ferme…… et risquera le dégoût…… et à terme l’échec…… si autour de lui on persiste à lui faire croire que l’apprentissage par mémorisation sans compréhension est le seul valable. …… L’école des parents doit être partie prenante de la rénovation de l’enseignement.… et ce n’est pas parce que certains l’ignorent que la justesse de la position que je défends en devient fausse. Les faits sont têtus : les résultats des chercheurs ont été validés…… et doivent être pris comme lieux de vérités à reconnaître.


  • Il va sans dire que cette démarche s’applique sans problème dans le secondaire (collège et lycée)…… les IDD et les TPE étant une tentative d’en introduire un zeste (autonomie des enfants, questionnement initial, recherches … partage mise en commun et conclusions …… puis exposés (qui tiendrait lieu de traces écrites finales). Je pense qu’il faudrait introduire la démarche graduellement…… thème après thème…… et ceci dès la 6ème…… pour “a-culturer peu à peu les enfants” à cette façon d’apprendre et de comprendre……Mais l’essentiel serait que les enseignants le veuillent !"

Claudette BALPE, Didacticienne, Maître de conférence IUFM d’Aquitaine, claudette.balpe@wanadoo.fr
- - -